L’association

L’établissement « La Mosaïque, école privée d’inspiration Freinet », est porté par l’association « Mon Ecole » inscrite au registre des associations de Schiltigheim en date du 20 mars 2013.

Documents :
statuts de l’association Mon Ecole
Procès verbal AG Mon école 10_05_2015

L’association est un lieu ouvert à tous ! Si vous souhaitez y être actif(ve), y apporter vos compétences et vos convictions, n’hésitez pas à nous rejoindre.

Quelques paroles de parents actifs :
« La portée de ce projet dépasse la simple éducation des enfants qui profiteront de la pédagogie Freinet durant leur cycle élémentaire. Les solutions qui marchent pour construire un monde plus paisible et plus égalitaire sont connues. Il faut maintenant les mettre en oeuvre. Ce projet d’école rejoint ainsi les innombrables initiatives individuelles ou collectives qui naissent partout pour réinventer un nouveau contrat social et un rapport de l’homme à la nature plus respectueux. J’ai la conviction que c’est une voie juste et nécessaire. » Jacques Detemple

« C’est avec grand enthousiasme que je m’investie dans la fondation de l’école La Mosaïque car l’école a été pour moi source de stress, de contraintes et je n’ai connu le plaisir d’apprendre qu’à l’université. Je suis persuadée que cette tendance peut changer grâce à la pédagogie Freinet qui cherche à maintenir et stimuler la curiosité naturelle de l’enfant. Et surtout ce qui me plaît par dessus tout, c’est l’aspect « école de la vie », où toutes les intelligences sont mises en avant et pas seulement celle des maths et du français, et où l’enfant apprend à vivre avec le monde qui l’entoure pour devenir un citoyen conscient. » Cécilia De Assis

« Maman de trois enfants dont deux scolarisés en école publique, je suis de plus en plus convaincue des valeurs développées dans les pédagogies alternatives. Il me parait essentiel de permettre aux citoyens de demain de savoir coopérer, se respecter, respecter les autres et le monde qui nous entoure. Depuis tout petit, nous cherchons avec nos enfants les réponses aux questions qu’ils se posent et force est de constater que ce qui les passionne et prend du sens dans la vie quotidienne est assimilé immédiatement. Je rêve qu’ils puissent donner du sens à leurs apprentissages à l’école comme ils le font à la maison. Cela n’est malheureusement pas monnaie courante dans l’école publique et je le regrette profondément. En attendant que ce changement se mette en place, il est évident qu’il est nécessaire de soutenir des projets tels que celui de l’école La Mosaïque afin de permettre à un maximum d’enfants de grandir avec ces valeurs. » Fanny Taulou